Meilleur Après
Meilleur Après

Dans le film Meilleur Après, la réalisatrice Arianne Clément accompagne une bande de gratuivores qui organise un souper dont les aliments proviennent à 100 % des bennes à ordures. Une discussion s’engage alors entre les déchétariens et les marchands, exposant différentes facettes du mouvement de recyclage qu’on appelle le déchétarisme.

Mot de la réalisatrice:

Dans les grandes villes comme Montréal, les bennes à ordures des supermarchés regorgent de nourriture encore propre à la consommation. Si certains aliments jetés présentent des imperfections et que d’autres ont atteint leur date de péremption, une grande quantité de la nourriture que l’on retrouve dans les poubelles demeure irréprochable.

Préoccupés par les répercussions socioéconomiques et écologiques qu’entraînent les excès de consommation des pays industrialisés, les déchétariens résistent à leur façon en récupérant leurs denrées alimentaires dans les boîtes à ordures. Cette pratique leur permet de surcroît d’économiser d’importantes sommes d’argent en plus de favoriser les rencontres conviviales autour de repas communautaires.

Le déchétarisme ne fait cependant pas l’unanimité; si certains commerçants appuient la démarche des gratuivores, d’autres s’y opposent fermement en cadenassant les poubelles ou en y déversant des produits toxiques tels que de l’eau de Javel. Des producteurs agricoles se préoccupent de voir un tel mouvement fragiliser leur entreprise déjà précaire. On s’inquiète aussi des problèmes sanitaires liés à la malpropreté des bennes à ordures et aux risques d’empoisonnements qu’engendre la consommation de produits périmés.

En donnant la parole à une communauté d’idéalistes dont le mode de consommation alternatif inspire curiosité, incompréhension, réticence, dégoût, pitié ou éloges, Meilleur Après souhaite faire tomber les préjugés sur ces « ratons laveurs » qui envahissent les poubelles de Montréal. Meilleur Après est aussi un film de sensibilisation sur le problème du gaspillage de la nourriture, sur les pratiques de l’industrie alimentaire et sur les habitudes des consommateurs.

Publié le June 27, 2015

Texte - Realisatrice