Gaita Nuestra
Gaita Nuestra

Comment votre groupe a-t-il pris forme?
Ender: Gaita Nuestra a été créé en raison de notre préoccupation de montrer notre folklore dans le monde, de partager et de préserver nos traditions avec la communauté vénézuélienne et d’enseigner à nos enfants notre culture pour assurer la continuité de nos traditions. Nous sommes aussi une famille, puisque mes enfants et même ma petite-fille font partie du groupe, de même que plusieurs amis et amateurs de folklore qui nous ont rejoints par amour pour notre culture.
Pouvez-vous m’en dire plus à propos du processus de création et d’enregistrement?
E: Chaque compositeur a sa façon de faire; certaines personnes disposent d’un lieu privé pour composer alors que pour d’autres, l’inspiration vient dans les premières heures de la matinée ou encore en fonction de l’humeur. En ce qui me concerne, j’ai une méthode très étrange : je fais du ménage et l’inspiration survient lorsque je mets en marche mon aspirateur. C’est très étrange, mais cela fonctionne (rire)!

Notre groupe est l’un des pionniers de l’enregistrement via Internet. Nous avons enregistré des collaborations à distance avec différents artistes en provenance du Venezuela, tels que Priscarlina Vilchez, Ricardo Portillo, Hermagoras Pirela et Ender Cadenas, de même qu’avec Dan Santana (Brésil) et Freddy Antony (République Dominicaine) grâce à la technologie. Henry Gutierrez, qui est basé à Santa Barbara del Zulia, au Venezuela, de même que David Bart, qui vit à Montréal, sont en charge de l’enregistrement, de l’édition audio et du mixage des artistes, des sons et des instruments. Sans eux, il serait impossible de créer le son original de Gaita Nuestra.
Combien d’albums et de chansons avez-vous produits?
E: Pour les enregistrements en tant que soliste, j’ai plus de 17 disques à mon actif, sans compter ceux de Gaita Nuestra. Comme je suis auteur-compositeur-interprète j’ai également collaboré avec plusieurs autres artistes sur une cinquantaine de morceaux, et j’ai composé plus de 120 chansons, comme toujours en compagnie de mon aspirateur (rire)!

Parlant de l’avenir, vous avez quelque chose à l’esprit?
E: Cette année, je célèbre mes 35 ans de vie artistique et je veux faire la fête avec un grand concert de Gaita Nuestra et de nos sur le thème du recyclage avec des invités spéciaux provenant d’autres pays. Je veux également mettre sur pied une école Gaita Nuestra pour les enfants et créer un groupe de Gaita pour les enfants. Et si Dieu le veut, j’espère participer à des festivals et des événements afin de continuer à montrer notre culture dans le monde.
Pouvez-vous nous dévoiler en exclusivité des détails sur votre prochain projet?
E: Nous travaillons présentement sur un album à propos de l’anniversaire de la cinquième année d’existence de notre groupe qui va s’intituler «Puertas abiertas» (porte ouvertes). Nous continuons à ouvrir les portes au nom du folklore, car c’est ce qui nous tient à cœur. La mission de Gaita Nuestra est de montrer au monde la beauté de notre terre et tout ce qu’elle contient.
Qu’est-ce qui différencient les nouvelles chansons par rapport aux anciennes?
E: La différence est que, grâce au multiculturalisme de Montréal, nous fusionnons des rythmes et des instruments pour créer le son unique de Gaita qui est la musique que nous jouons.

 

Publié le June 2, 2015

Caméraman - montage vidéo
Traduction